♔L’or végétal herbe dorée 100% naturel

L’or végétal ou capim dourado 

Qu’est-ce que c’est ?

Le capim dourado est une fleur blanche issue du Brésil. Plus précisément dans la région nord-est du Jalapao, qui est un parc naturel protégé. C’est le seul endroit au monde où pousse ce végétal, et il est interdit de travailler la matière première en dehors du pays. Elle pousse uniquement dans les régions humides, elle a la particularité d’être résistante. On l’appelle « Or végétal »  ou « golden grass » car ces longues tiges sont de couleurs naturellement dorées.

region du jalapao

Comment travaille-t-on ce végétal ?

Ce végétal est cueilli en automne, lorsque la tige de cette plante, arrivée à maturité, devient naturellement dorée.  Il faut couper les tiges sans prélever les racines, et laisser les fleurs blanches sur le sol dans un souci d’assurer le renouvellement naturel et le cycle de la vie de la plante. Le population locale du village de Mumbuca, dans l’état de Jalapao, est riche d’une culture de la vannerie où le tressage de cette herbe dorée ne pousse que dans ces plaines.

Les femmes de ce village se regroupent en cercle et tissent l’herbe en paniers, bijoux, boites, dessous de verre, sets de tables, chapeaux, vases. Durant le tissage, elles ont pour habitude de chanter ou réciter des poésies. Ces femmes sont descendants d’esclaves noirs déportés en masse d’Afrique à Bahia, un des états du Brésil. Puis, elles ont fut Bahia, pour ce réfugier dans les terres de Mumbuca à Jalapao au Tocantins, autres états du Brésil. Il y a donc une tradition artisanale transmise et qui perdure de lointaines contrées. De plus, elles ont appris le métier par le peuple brésilien indigène Xerente vivant sur place dans cette région du Tocantins dans les années 1930.

Sa rareté fait sa notoriété ?

Ce n’est qu’en 1990, que le capim dourado s’est fait connaître dans tout le pays du Brésil et depuis quelques années en dehors de ses frontières. Sa beauté et sa rareté ont poussé le Brésil à la classer patrimoine culturel. Impossible donc pour quiconque d’acheter le végétal à l’état pur. Le Capim dourado est uniquement travaillé par les femmes de cette communauté, puis exporter dans nos pays.

Une façon de protéger l’artisanat et de favoriser le commerce équitable. C’est aussi contribuer à la principale source de revenus pour de nombreuses familles de la région du Tocantins au Brésil.

 

Partager cet article :