Le verre naturel obsidienne

Le verre naturel obsidienne existe déjà naturellement depuis plusieurs centaines de milliers d’années.

L’homme l’utilisa pour la première fois il y a 100 000 ans sous forme d’obsidienne (verre naturel d’origine éruptive) qu’il taillait alors grossièrement et de façon tranchante pour fabriquer des outils, des armes coupantes et, plus rarement, des bijoux. Les gisements naturels d’obsidienne étant en nombre limités, ce verre faisait alors l’objet de négoce.

Le verre est une substance minérale, transparente et isotrope, obtenue par la fusion d’oxydes (par exemple sable siliceux) avec des fondants (par exemple oxydes alcalins) et des stabilisants (par exemple oxydes alcalino-terreux). Depuis quelques décennies, il sert de référence aux isolants thermiques « équivalents à telle épaisseur de laine de verre ». C’est aussi un isolant électrique. Ses formes et ses applications sont innombrables. Quelques exemples :

Le verre blanc : de qualité courante non teinté; verre armé : ou laminé obtenu en incorporant dans la masse un treillis en fil de fer, pendant le laminage; verre flotté : vitrage obtenu en feuille par flottage du verre fondu sur un bain d’étain liquide; verre feuilleté : ou de sécurité constitué de deux ou de plusieurs feuilles de verre séparées par des feuilles de plastique; verre métallique : substance métallique obtenue à l’état amorphe par un refroidissement très rapide d’un alliage à l’état liquide; verre soufflé : ouvrages par soufflage à l’aide d’un tube; verre poli : dont la surface est assez lisse pour refléter la lumière; verre de Murano : réputé dans le monde entier pour sa coloration et son élaboration particulière et fait la notoriété des verreries de Venise, Italie.

le verre naturel obsidienne

Partager cet article :